Langue active :FR

  • Imprimer

Le temps troublé des Valois, 14ème au 16ème siècle

Epoque suivante "Le temps des Bourbons, 17 éme au 18ème siècle "

⇒ Retour "page d'accueil château de Mercy"

Retour "page d'accueil du site"

LA DESTRUCTION DU CHATEAU

La prise du pouvoir par les paraiges provoque plusieurs révoltes des gens de métier qui vont finir par participer au conseil municipal après la création du paraige des communs. En 1368, lors de la une de ces révoltes, le château de MERCY est mis à sac. Une chronique rimée, celle du châtelain de la PORTE de SAINT-THIEBAUT dit « Dans cette même année aussi fut pris le chasteau de MERCY Par ceux de METZ un beau matin Où ils gagnèrent un bon butin ».

LA FAMILLE CHAVERSON

MERCY passe ensuite à une autre famille patricienne de METZ, les CHAVERSON, du paraige de PORTE-MOSELLE. JEAN CHAVERSON, seigneur de MERCY en 1404, est aman*. Il meurt en 1414. Après lui viennent son fils GUILLAUME, maître échevin* de METZ en 1426, mort après 1456, puis GEOFFROY, fils de GUILLAUME, maître échevin en 1456 sénéchal* et chambellan* héréditaire de l’évêché de METZ, mort en 1472 et le fils de GEOFFROY, JEAN II, aussi sénéchal héréditaire de l’évêché de METZ, maître échevin en 1476.

C’est à l’époque où JEAN II CHAVERSON est seigneur de MERCY que le 23 Septembre 1493 (presque un an après la découverte du Nouveau Monde par CHRISTOPHE COLOMB), MERCY est brûlé par une troupe de 400 cavaliers luxembourgeois, commandée par un certain BERNARD, maître d’hôtel du marquis de BADE, gouverneur du duché de LUXEMBOURG. Le territoire de la ville de METZ est alors peu respecté de ses voisins ; il est l’objet de « courses » de pillages, la ville étant officiellement en paix avec le duc de LUXEMBOURG, alors MAXIMILIEN d’AUTRICHE.

JEAN II CHAVERSON meurt en 1514. De sa femme, BARBE de GOURNAY,- de la puissante famille de GOURNAY qui prétend descendre de SAINT-LIVIER, il laisse de nombreux enfants. La seigneurie de MERÇY échoit en partage à l’une des filles de JEAN II CHAVERSON, MARGUERITE, épouse de NICOLAS de ROUCEL, maître échevin en 1496, qui devient par ce mariage seigneur de MERCY. Leur fille unique devient dame de MERCY en 1550. Elle épouse JEAN de HEU, gouverneur de THIONVILLE et frère de PHILIPPE, maitre échevin.

GLOSSAIRE :

*AMAN : l’aman, créé en 1197 par l’Evêque BERTRAM est une sorte de notaire chargé de conserver les actes pub1ics et privés dans les coffres des paroisses. Il est choisi par le peuple.
—————–
*ECHEVIN : (francique skapin, juge), magistrat municipal chargé d’assister le maire premier magistrat de 1a ville.
—————–
*SENECHAL: (francique siniska1k, serviteur le plus âgé), officier de justice qui deviendra le bailli.
—————–
*CHAMBELLAN : (mot germanique) officier chargé de tout ce qui concernait le service de la chambre d’un prince

LA NOUVELLE DESTRUCTION DU CHATEAU

A cette époque, la république messine n’a plus que deux ans à vivre. Humanisme* et Réforme* troublent les esprits. Beaucoup de messins ont embrassé la Réforme et un courant de sympathies francophiles existe dans la ville. Les Réformés allemands révoltés contre CHARLES QUINT* et sachant gré à HENRI II* de les soutenir contre l’empereur, reconnaissent au roi de FRANCE le droit d’occuper les » trois évêchés METZ, TOUL et VERDUN.

Le 10 Avril 1552, le connétable* de MONTMORENCY fait pacifiquement son entrée dans la ville, et le 18 avril, le roi reconnaît en la cathédrale, avec la solennité requise, le droit des messins à se choisir le protecteur de leur goût. CHARLES QUINT outré, vient assiéger la ville au début de l’hiver 1552. FRANCOIS, duc de GUISE, prend le commandement de la défense de 1a ville avec une rare énergie. METZ ne sera pas prise et restera METZ-la-PUCELLE. Mais si les bastions, les fossés et les murailles de la ville ont été renforcés, FRANCOIS de GUISE, pratiquant la politique de la terre brûlée, a fait disparaître onze abbayes, quinze églises et un grand nombre de villages et de châteaux. MERCY est du nombre.

 

GLOSSAIRE :

*HUMANISME : Mouvement intellectuel qui s’épanouit surtout dans l’EUROPE du XVIème siècle (Renaissance) et qui est marqué par le retour aux textes antiques dont il tire ses méthodes et sa philosophie
—————–
*REFORME : Mouvement religieux qui, au XVIème siècle, a donné naissance en EUROPE aux églises protestantes. Ainsi se constituèrent au sein du protestantisme, trois grandes familles : luthérienne (LUTHER), calviniste (CALVIN), et anglicane.
—————–
*CHARLES QUINT : CHARLES V, dit CHARLES QUINT (GAND 1500-YUSTE, ESTREMADURE 1558), empereur germanique (1519-1556), roi dl ESPAGNE (1516-1556), roi de SICILE (1516-1556). Rival de FRANCOIS 1er, qui avait brigué la couronne impériale, il mène contre 1ui trois guerres, marquées par le désastre de PAVIE (1525) et le sac de ROME (1527). Il poursuit la guerre contre la FRANCE sous HENRY II. Il abdique en 1556 et se retire au couvent de YUSTE.
—————–
*HENRI II : (SAINT-GERMAIN-en-LAYE 1519-PARIS 1559), fils de FRANCOIS 1er, roi de FRANCE (1547-1559), il met fin aux guerres d’ITALIE par le traité du CATEAU­CAMBRESIS en 1559. Il est mortellement blessé dans un des derniers grands tournois.
—————–
*CONNETABLE: (du latin comes stabuli, comte de l’écurie), commandant suprême de l’armée française du XIIlème siècle à 1627

 

Epoque suivante : Le temps des Bourbons

Retour page d'accueil château de Mercy

Dernière mise à jour le 01.12.2020