Langue active :FR

  • Imprimer

De la seconde guerre mondiale à 1999

⇒ Dossier suivant Architecture du château

Retour "page d'accueil château de Mercy"

Retour "page d'accueil du site"

MERCY ENTRE 1940 et 1945

Durant la guerre de 1939-1945 la WEHRMACHT*transforme le château en hôpital militaire. Afin d’éviter une probable destruction du château par raid aérien*le toit du château porte une croix rouge qui signifie que le bâtiment est un hôpital. Lors de la libération de METZ en 1944 des combats ont lieu autour de MERCY et à MERCY ; il suffit de voir les façades criblées de balles de mitrailleuses et d’obus de moyen calibre. PELTRE est libéré le 17 Novembre 1944 et ARS-LAQUENEXY le 18 Novembre 1944 par la Vème Division d’infanterie américaine. Le 1er Janvier 1945 un MESSERSCHMITT* s’écrase à 100 pas du château. A-t-il été abattu par l’aviation américaine ou par sa D.C.A. ? Le pilote a réussi à sauter à la dernière minute. L’armée américaine occupe alors le château en lui faisant subir malheureusement beaucoup de dégradations.

GLOSSAIRE :

*WEHRMACHT : (en allemand, force de défense), nom donné de 1935 à 1945 à l’ensemble des forces armées allemandes de terre, de mer, de l’air. De 1939 à 1945, près de 18 millions d’hommes passèrent dans ses rangs, Ce nom est surtout interprété comme celui de l’armée de terre.
—————–
*RAID AERIEN : en cette année 1944, le ciel est sous la maîtrise totale des aviations alliées. Il ne se passe pas un jour sans que des objectifs allemands soient bombardés et notamment dans la région industrielle de la RUHR.
—————–
*MESSERSCHMITT : MESSERSCHMITT WILLY, ingénieur allemand. Il a conçu en 1938 le premier chasseur à réaction et en particulier les fameux chasseurs MESSERSCHMITT ME 109, BF 110, le chasseur à réaction ME 262 engagé au combat en 1944. L’avion abattu était-il un ME 109, un BF 110, un ME 262 ?

MERCY SOUS LE BAIL CANADIEN

De 1945 à 1952, l’action sociale des Armées installe à MERCY une colonie de vacances pour les enfants des militaires français. En Avril 1953,1’Etat-Major de la 1ère division aérienne canadienne (O.TA.N.)* s’y installe. Le domaine du château comporte quatre bâtiments : le château qui a besoin d’une complète rénovation, la remise, la conciergerie à l’entrée de la propriété qui n’a plus de toit et la chapelle fortement endommagée. Le parc ressemble à une forêt vierge, haies, hautes herbes poussant partout. Dans le verger se trouve un vieil écran RADAR. Dans la pelouse, devant la terrasse, se trouvent des tombes de militaires allemands morts pendant leur hospitalisation. Le toit porte toujours les traces de la croix rouge signalant les hôpitaux aux raids aériens. La division aérienne avait implanté ses bases à DEUX-PONTS, en PALATINAT (R.F.A.) et à GROSTENQUIN en MOSELLE. E11e va occuper le château pendant 14 ans. La division sera successivement commandée par les généraux CAMPBELL, GODWIN et BRADSHAM.
La population des villages des alentours fait bon accueil aux canadiens qui s’intègrent parfaitement. Le curé d’ARS-LAQUENEXY qui parle parfaitement l’anglais est l’un des artisans de cette intégration. Lorsque la FRANCE se retire de 1’O.TA.N., la base de GROSTENQUIN est fermée mais l’Etat-Major reste à MERCY et c’est seulement le 15 Février 1965 que le drapeau français remplace le drapeau canadien. Le départ des canadiens amène beaucoup de licenciements. Le 16 novembre. 1966, lors de la visite de Monsieur GEORGES POMPIDOU alors Premier Ministre, Force Ouvrière organise une manifestation de protestation sur la route lors du passage du cortège officiel.
Les adieux officiels de l’aviation canadienne et l’inauguration d’une stèle commémorative ont 1ieu le 31 Mars 1967. On peut lire sur la stèle:  » Le château de MERCY a abrité le quartier général de la 1ère division aérienne canadienne du 10 avril 1953 au 31 mars 1967 « 

GLOSSAIRE :

*O.T.A.N. : Organisation du Traité Atlantique Nord, traité d’alliance signé à WASHINGTON le 4 Avril 1949 par la BELGIQUE, le CANADA, le DANEMARK, les ETATS­- UNIS, la FRANCE, la GRANDE-BRETAGNE, l’ISLANDE, l’ ITALIE, le LUXEMBOURG, la NORVEGE, les PAYS-BAS, le PORTUGAL, rejoints en 1952 par la GRECE et la TURQUIE, en 1955 par la R.F.A., en 1982 par l’ESPAGNE. La FRANCE a quitté l’organisation militaire intégrée de l’O.T.A.N. en 1966.

MERCY PROPRIETE DE L'ARMEE FRANCAISE

L’Armée française prend possession du château en y installant de 1968 à 1977 la XVIème brigade mécanisée. Quatre généraux se succèdent à son commandement; les généraux RICHARD, MULLER, BLEY et d’ASTORG. En 1977, le 1er Corps d’Armée fusionne avec la VIème Région militaire. Le Commandement de l’Artillerie prend ses quartiers au château de MERCY. Les généraux FAVERDIN, BONMATI, D’HULST, BARASCUD, MARTINIE et DELISSNYDER s’y succèdent.

Le 1er juillet 1990, le commandement de la 1ère Armée Française s’installe à MERCY, sous les ordres du général COT. L’Etat Major de la Brigade de Renseignements et de la Guerre Electronique fut la dernière unité à occuper le château.

Mis en vente par le Ministère de la Défense, l’édifice et le domaine ont été achetés par la Communauté d’Agglomération de Metz-Métropole.
C’est sur ce domaine qu’ont été construit le nouvel hôpital de Mercy et le pole femme-mère-enfant. Le château lui-même est en vente.

 

Chapitre suivant : Architecture du château

Retour page d'accueil château de Mercy

 

Dernière mise à jour le 17.01.2021