M. Schneider

« M. Schneider ??? »

(Récit par Geneviève Mathieu d’une improbable rencontre)

« Les faits se passent par un beau dimanche d’automne. Dans notre salle polyvalente se déroule une magnifique exposition de broderie du club « Trois petits points à la campagne ». J’étais préposée à la vente du café et pâtisseries aux visiteurs qui en désiraient. En fin de matinée, deux messieurs s’approchent et me disent que pendant que leurs épouses visitaient l’exposition, ils prendraient bien un café. En les servant, je leur demandai s’ils venaient de loin.
« De Malling » me répondit l’un d’entre eux et tout étonné que je leur avoue ne pas savoir où se situait cette localité.
« Près de Sierck les Bains » et il ajouta : « c’est mon épouse qui m’a proposé de venir voir le village où mon arrière-grand père fut instituteur ».
La curiosité me poussa alors à lui demander le nom de son arrière grand père.
« Oh, c’était pendant la guerre de 14-18 » me répondit-il évasivement pensant qu’en 2011 personne ne pourrait s’en souvenir. Spontanément je lui dis « M. Schneider ??? ». Coup de cœur de part et d’autre car c’était bien de M. Schneider qu’il s’agissait, son arrière-grand père.
En 1914, M. Schneider fut l’instituteur de mon père alors qu’il avait 6 ans et il en gardait tellement de souvenirs (bons ou mauvais) qu’il aimait nous raconter ces années passées avec lui, années qui pour M. Schneider ne furent surement pas faciles car il devait apprendre l’allemand à ses élèves alors que son fils Gaston était tombé à la guerre dès le début de celle-ci.
Mon père nous racontait que les élèves n’étaient pas toujours à la fête avec lui car il se servait d’une règle en bois pour punir les enfants turbulents. Cette règle en bois est encore en possession de son arrière-petit-fils qui est enseignant lui-même ».

mschneider-001

Geneviève en visite à Malling chez Yves Varnier,
arrière-petit-fils de M. Schneider. En main, la terrible règle en bois !
Devant eux, de nombreux souvenirs photographiques précieusement
conservés par Yves et son épouse Dominique.

Après quelques années passées à Trémery, M. Schneider arrive à Ars-Laquenexy en 1898.

Il sera instituteur et secrétaire de mairie  jusqu’en 1929.

Il habite comme la plupart des instituteurs, à l’école même ; La salle de classe est au rez de chaussée et le logement à l’étage.

 

mschneider-002

Cette photo de classe fut prise sur le perron de l’actuelle mairie-école en 1918.

Outre Louis Godfrin (1), le père de Geneviève, d’autres élèves ont pu être reconnus : Paul Munier(2), Fernand Losson(3), Louis Klein(4), Christian Schille(5), Gaston Tribout (6).

 En 1929, M. Schneider prend sa retraite et après quelques années passées à Florange (ou Fameck, … petite incertitude), il s’installe à Malling en 1938 où il décédera en 1942.

mschneider-004

Un grand merci à Yves et Dominique pour le concours apporté à la rédaction de cet article