Etymologie du nom de notre village

ETYMOLOGIE DU NOM DE LA COMMUNE D’ARS LAQUENEXY

La transformation du nom du village dans le temps :
• ARS – 1128
• AIRS DE LEIS COLLAMBAIRS – 1277
• ARCUS JUXTA COLLUMBIERS- 1307
• AIRS DELEI MARCEY – 1335-38
• ARS DE LAIS BOURNY -1357
• ARS – 1357
• AIRS – 1404
• ARS DES GENETAIRES – XV
• ARS LES QUENEXY – 1444
• AIRS LAI QUENEXEY – 1487
• AIRS LA QUENEXEY – 1518
• ARS LES CUNEXY – XVIIIe
• A LAI QUENEHI en patois Lorrain
• ARS LAQUENEXY de nos jours
L’installation de l’homme sur la commune aurait été facilitée par la présence de nombreux éléments naturels (eau calcaire argile) et aussi par le passage de la voie romaine reliant Saverne au sud et Metz au nord. Pour ce qui est de l’origine du nom Ars nous nous trouvons face à deux thèses.
La première est avancée par l’auteur d’un recueil « si l’histoire d’Ars Laquenexy m’était contée » qui s’appuie sur les archives municipales de la ville de Metz. Il indique que pour gagner de la terre arable, les premiers habitants durent procéder par brûlis, les cendres végétales servant d’engrais. Dans l’ancien français « Ars » signifiait brûler.
La seconde est soutenue par les services régionaux de l’archéologie de Lorraine. Nous apprenons que le village dépendait de l’ancien saulnois du pays messin. Il était une ancienne propriété du chapitre de Metz qui détenait des droits de haute et basse justice. ARS LAQUENEXY fut cité pour la première fois dans les textes au XII siècle sous le nom de « Ars » qui provient du mot latin « Arcus » signifiant « Arche d’un pont  » qui aurait été construit dans ou aux abords du village pour traverser le ruisseau de Vallières.
L’origine de LAQUENEXY est plus vague, il nous faut remonter dans l’histoire de la République messine.
Comme nous venons de le voir, il faut attendre le XVéme siècle pour qu’apparaisse ARS LES GENETAIRES puis ARS LEZ QUENEXY puis plus tard AIRS LA QUENEXY et enfin ARS LES CUNEXY.
Les Génétaires étaient des soldats espagnols montés sur des petits chevaux appelés les genêts.
La république messine est convoitée au XVème siècle par ses puissants voisins, le duc de Lorraine, le duc de Bourgogne, et bien sûr le roi de France.

En 1444 la guerre dite « De la hottée de pommes » viens de se terminer. Le duc de lorraine réclamait aux messins une taxe sur des fruits cueillis dans le jardin de l’abbaye de St Martin devant Metz qui faisait partie des Etats de Lorraine.
Cette année là, les bourgeois messins pillent les bagages de la duchesse de lorraine. Le duc d’Anjou obtient le soutien du roi de France Charles VII, une nouvelle guerre est déclarée avec la cité messine.

En fait le roi de France profite de ce prétexte pour se débarrasser de bandes « d’écorcheurs », qui ravagent son royaume, lors d’une trêve dans la guerre de 100 ans. Ces mercenaires sans solde s’organisent en troupe sous les ordres d’un des leurs et ne reconnaissent aucune autorité.
Un ramassis de 30000 de ces mercenaires de tous horizons déferlent sur la ville de Metz. La république messine se défend derrière ses remparts mais est obligée de sacrifier ses faubourgs tous les châteaux et villages aux alentours qui sont pillés et brûlés.

Le siège de Metz est en fait une série d’agressions dont les auteurs se cachent dans les profondeurs des forêts une fois leurs exactions commises. Il est alors possible de penser que notre village et les bois qui l’entourent étaient le repère d’une bande de Génétaires. Nous pourrions alors franchir le pas pour dire que la déformation espagnole – patois roman de Génétaires a donné les CUNEXY et QUENEXY.
Nous vous laissons le libre choix entre ces explications sur l’origine du nom de notre village. Vous pouvez même, penser que nous sommes un repaire de brigands, mais surtout ne l’ébruitez pas.

La rédaction de ce document a été réalisée avec l’aide:
• – Du recueil « si l’histoire d’Ars Laquenexy m’était contée » réalisé par monsieur Victor MARCHETTI.
• – De Robert THIRION passionné d’histoire et ancien instituteur de la commune.
• – Des archives historiques.