Ars-Laquenexy

 

L’aquarelle ci-dessous présente le cœur ancien de notre village.

aquarelle1

          Aujourd’hui la rue principale ne passe plus au pied des maisons mais un peu plus loin, dégageant une place où les basses maisons d’antan ont cédé la place à de pimpantes résidences habitées encore par de vieilles familles de notre petit pays mais aussi par des «rurbains» (néologisme pour le moins barbare désignant des citadins venus habiter la campagne). Mais le cachet lorrain est conservé puisque l’habitat en rue est toujours présent avec en point de repère le clocher d’ardoises de l’église

En quelques décennies, Ars-Laquenexy est passé de 170 habitants en 1960 à 984 au 1er Janvier 2014, une expansion forte mais toujours maitrisée. En 1966 fut construit le premier lotissement rue Cécile Vécrin puis 2 ans plus tard le lotissement des Chevrottes.

A partir de 1974, les 51 maisons du parc de la Baronne sortirent de terre puis de 1978 à 1983 celles de la vieille croix. En 2005 fut créée la rue Louis Godfrin (41 maisons), en 2010 la rue du four à chaux (21 maisons).

Bien entendu, les écoles ont suivi le rythme…Dans les années 50, l’école des filles (tenue par des religieuses) et l’école des garçons furent géminées : les petits (filles et garçons) étaient scolarisés dans l’une des écoles et les grands et grandes dans l’autre. Ces 2 écoles furent regroupées en 1965 en une école mixte située dans le bâtiment actuel (ancienne mairie) rue principale. Classe unique initialement, l’école primaire compte aujourd’hui 4 classes.

Quant à la scolarité en maternelle, ce n’est que lors de la création du SIVOM de Pange (voir ci-dessous) que les petits furent scolarisés quelques  demi-journées par semaine à Pange jusqu’à ce qu’une école maternelle soit ouverte ici dans les locaux de l’ancienne école des filles où elle fonctionna jusqu’à la construction du bâtiment actuel en 1998. La maternelle  accueille aujourd’hui 45 enfants dans 2 classes.

 Afin d’offrir aux parents des solutions de garde et dans le cadre d’un projet de coéducation avec l’école, un accueil périscolaire a ouvert en 1999.

           Les équipements sportifs et socio- éducatifs sont venus compléter cette expansion : terrains de sport et de jeux, salles polyvalentes, alors que l’équipe municipale passait fort légalement de 11 à 15 conseillers aux élections de 1983 et le nombre des adjoints de 2 à 3 puis 4 pour revenir à 3 aujourd’hui.

Louis Godfrin (voir nos pages HISTOIRE DU VILLAGE à son sujet) fut maire d’Ars-Laquenexy de la fin de la seconde guerre mondiale à 1983. Il entreprit  la reconstruction puis l’expansion de notre commune en la dotant d’équipements modernes. Membre fondateur du Syndicat des Eaux de Montoy Flanville dont il fut le vice – président, il fit réaliser le réseau d’eau potable dans les années 50, puis plus tard son renforcement. La réalisation du remembrement des terres en 1965 permit de créer des zones constructibles (lotissement Cécile Vécrin puis des Chevrottes cités plus haut). Le village fut équipé d’un réseau d’assainissement avec la première station d’épuration du canton, un confort certain pour les habitants et une véritable initiative écologique.

           En janvier 2002, Ars-Laquenexy intégrait la Communauté d’Agglomération de Metz Métropole qui compte aujourd’hui 44 communes sur un territoire de 305 km2 pour 235 000 habitants

 Notre commune par voie de conséquence quittait le SIVOM de Pange (premier Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple du département) auquel elle adhérait depuis sa création en 1965. Ce SIVOM  avait pour but de développer des services tels que l’école maternelle intercommunale avec transport des enfants, la propreté des rues et des cimetières, l’enlèvement régulier des ordures ménagères, l’entretien et la réfection des bâtiments communaux…de fait, une initiative d’entraide et de mise en commun des moyens et des compétences.

Notre village est depuis cette date relié aux transports en commun de l’agglomération messine (réseau Proxis) et bénéficie des autres compétences de l’Etablissement avec notamment l’assainissement, l’élimination et la valorisation des déchets, le service de lutte contre l’incendie, la fourrière animale, l’entretien des réseaux d’évacuation des eaux pluviales, l’instruction des autorisations liées au droit des sols, l’archéologie préventive.

Pour plus d’information   www.metzmetropole.fr

L’HÔPITAL DE MERCY

chr pme

           Projet d’intérêt communautaire, le Centre Hospitalier Régional de Metz-Thionville a construit sur le territoire de notre commune autour du château de Mercy, le nouvel hôpital régional qui comporte 621 lits, et a pris le nom d’Hôpital de Mercy, ainsi qu’un  pôle femme-mère-enfant de 156 lits. Ces équipements ont été construits sur une ZAC de 58 ha (dont 13 ha sur le territoire de Peltre). 42 ha de cette ZAC sont destinés au développement d’activités économiques essentiellement dédiées à l’innovation et à la santé (accompagnement santé, aide à la personne et bien-être) et au secteur tertiaire.

Pour plus d’informations   www.chr-metz-thionville.fr

            Tout cela n’est pas banal pour un petit village qui comptait moins de 150 habitants en 1950. Accordez-nous quelques minutes. Vous comprendrez certainement que malgré ces réalisations et ces projets, Ars-Laquenexy restera un village lorrain attaché à ses lieux-dits et aux traces d’un passé proche ou ancien, voire très ancien (vous pouvez consulter à ce sujet nos pages « histoire du village »).